Kossi Achémi Armel est architecte auprès de la Sogip en tant qu’AssistantConseiller. Diplômé de l’Ecole africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme (EAMAU) de Lomé au Togo, il accompagne la Sogip depuis sa création et a participé à la construction de Radisson Blu, Dakar Arena, du Marché d’intérêt national, du Centre d’exposition, de la Gare des gros porteurs et enfin du Stade du Sénégal et ses Annexes.

«Nous avons essayé d’analyser, au niveau du cabinet-conseil en architecture, le projet de fond en comble, avec tous les aspects architecturaux, afin d’identifier les problèmes, pour apporter des solutions sur mesure avec ce qui se fait de mieux comme contreproposition et matériaux», explique d’emblée Kossi Achémi Armel, architecte de son état. Ainsi, poursuit notre interlocuteur, avec les ingénieurs de la Sogip, ils ont pu capter l’attention de tout le monde et proposer des solutions. Ensemble, dit-il, tout a été soumis au cabinet qui a conçu le projet en proposant des critiques et solutions. «C’est un travail collégial. C’est un projet sénégalais fait par des étrangers. Parce que, indique-t-il, même si l’expertise vient d’ailleurs, il faut l’adapter. Tu ne peux pas venir imposer directement», a-t-il ajouté. Toutefois, il revient sur sa participation en tant qu’architecteconseil et l’importance de ce domaine dans ces projets d’envergure. À l’en croire, tout part d’un concept. L’idée de faire un projet comme celui du stade, c’est d’abord l’architecte qui part de l’aspect analytique en identifiant les besoins avant même de concevoir un stade. Il analyse plusieurs composantes de l’équation, pour identifier les besoins des différents acteurs comme les supporters ou les joueurs. Ce travail préalable d’identification des problèmes déjà existants permet à l’architecte de faire des propositions qui intègrent les problématiques avec des propositions de solutions. «Tout ceci entre dans la phase analytique avant même de parler de conception. Dans la phase conceptuelle, il faut respecter les normes avec ce qui se fait de mieux. D’où l’importance de la présence d’un architecte. Les normes de commodités qu’il faut mettre à la disposition de tous ces acteurs, pour les cas des joueurs, ou des vestiaires. Quelles sont les autres commodités qui respectent les normes FIFA ? L’architecte est là pour veiller au respect de ces normes», fait-il savoir.

Les vestiaires : une vraie tanière du Lion

«Dans la phase conceptuelle. On a voulu que ce projet reflète l’image et la culture sénégalaises. C’est un projet modèle avec pas mal de technologie de pointe, mais à travers le côté esthétique et dans la perspective de l’exploitation de l’ouvrage, il y a eu une touche sénégalaise. Dans ce sens, on dispose de quatre vestiaires, ce qui permettra, dans une journée, d’avoir deux matches de football. Et dans ces vestiaires, on a une particularité que d’autres vestiaires n’ont pas, à savoir : une salle de prière pour permettre aux joueurs de se recueillir ; mais également à côté de cela, dès le l’entrée du tunnel des joueurs sénégalais, on a habillé les murs avec des couleurs nationales pour que dès leur entrée, ils se retrouvent chez eux, comme une tanière de Lions», déclare fièrement l’architecte. En plus, grâce à du papier peint, l’ensemble du corridor de la salle de conférence sera tapissé des grands moments et grands noms de l’histoire du football sénégalais. «Cela a été pensé pour galvaniser les joueurs. Qu’ils puissent se dire j’aimerais marquer l’histoire du football sénégalais», espère Kossi Achémi Armel.

À nos morts : Musée Papa Bouba Diop se souvient

Une autre particularité des marques de «sénégalisation» du Stade du Sénégal, c’est le Musée Papa Bouba Diop. Les équipes de la Sogip se sont dit qu’un stade pareil devrait attirer non seulement les joueurs, mais aussi d’autres personnes, pour faire connaître l’histoire du football sénégalais. «Le musée a une fonction ludique, d’exposition. Mais la fonction d’exposition est plus importante pour nous, puisque c’est de là qu’on peut montrer l’histoire du football du Sénégal. On voudrait exposer, par exemple, l’histoire des maillots de l’équipe nationale de football, du plus ancien au plus récent. Autre fonction du Musée, grâce à la présence d’une salle de cinéma dans son enceinte, c’est que les enfants puissent apprendre l’histoire des joueurs tels Jules François Bocandé, El Hadji Ousseynou Diouf ou Sadio Mané, qui ont marqué l’histoire du ballon rond», déclare l’architecte. Il indique que des accessoires de réalité virtuelle pour le côté ludique en faveur des enfants sont aussi présents. Ils pourront s’amuser après une exposition. «Ce sera juste une salle d’exposition des images de l’Équipe nationale, mais pas comme une salle de cinéma à proprement parler. La salle de cinéma est à l’intérieur de la salle du musée. Pour nous, c’est le lieu de partage des moments forts de l’Équipe nationale durant les matches. Ce sera une salle d’une capacité maximale de 30 personnes», précise-t-il.

Autre particularité, c’est au niveau des loges. Le stade en dispose une quarantaine. L’idée a été retenue de donner le nom des différents départements du Sénégal pour chaque loge, mais aussi y associer des numéros comme loge «L2». Toutefois, les deux appellations seront présentes pour que même si c’est un étranger qui a pris la loge, avec son ticket, il puisse se retrouver. Il va de soi que dans les loges dénommées, les occupants y retrouvent une décoration, des aménagements qui renvoient au département.

En définitive, pour l’architecte Kossi Achémi Armel, ce projet du Stade du Sénégal est une vraie fierté pour l’Équipe Sogip et le Sénégal. Le pays de la Téranga a fait confiance à de jeunes ingénieurs locaux qui ont participé à construire un patrimoine national. Le regret qu’il a est le manque d’exposition que ces têtes subissent. «On n’en parle pas beaucoup, et pourtant, tout ce qu’on a réalisé ici est un travail de longue haleine, dans une approche participative entre la Sogip et Summa. Chacun y a mis du sien. C’est une fierté de voir ce projet sortir de terre et de se dire “j’y ai participé” », conclut le conseil.