L’autopont de Keur Massar, destiné à améliorer la mobilité urbaine dans ce département de la région de Dakar, a été mis en service mercredi, en attendant son inauguration officielle à une date encore non fixée. ‘’Aujourd’hui il s’agit juste de mettre cet ouvrage en service. Il est du ressort de l’autorité de déterminer, le moment venu, la date qui lui conviendra pour l’inauguration’’, a déclaré le préfet de Keur Massar, Sahite Fall, lors de l’ouverture de cet ouvrage routier à la circulation.
Située quasiment à l’entrée de la commune de Keur Massar, cette infrastructure dont les travaux ont démarré en avril 2021 a coûté presque 10 milliards de francs CFA. Il était initialement prévu de faire construire cet ouvrage en un an et demi, mais les travaux n’ont duré qu’un an.
‘’Nous avons emprunté l’autopont pour montrer aux populations que les véhicules peuvent désormais l’emprunter’’, a dit M. Fall. Selon lui, la fin de ces travaux est ‘’un grand soulagement’’ pour les populations qui, ‘’pendant longtemps’’, ont été contraintes de supporter les nuisances liées à ce genre de chantier. Sahite Fall rappelle qu’il était quasiment impossible, il y a quelque mois, de se déplacer à Keur Massar.  ‘’Cet important investissement de l’Etat demande un engagement à le préserver, à l’entretenir’’, a ajouté le préfet.
Pour ce faire, M. Fall dit espérer que ‘’tout le monde y mettra du sien, à commencer’’ par les autorités administratives représentant de l’Etat mais également les collectivités territoriales. Les maires du département de Keur Massar sont appelés à prendre ‘’toutes les dispositions nécessaires pour que l’autopont soit bien entretenu’’.
Le préfet affirme qu’en ce qui le concerne, il a déjà pris un arrêté portant interdiction de l’occupation de toute l’emprise de l’autopont, ‘’pour que le problème de la mobilité à Keur Massar soit un vieux souvenir’’. ‘’Les personnes affectées par ce projet de façon générale ont été indemnisées par l’Ageroute’’, a-t-il assuré.
Sahite Fall se satisfait de la qualité de l’autopont construit par l’Agence des travaux et de gestion des routes, de concert avec une entreprise de transport et de logistique.