Chantiers ! Le mot est lâché.

Dans un pays en développement, décidé à se mettre sur les rampes de l’émergence, aucun secteur n’est en rade. Tout bouge.

Bâtiments, routes, ponts, autoponts, train express régional (TER), habitat… les projets sortent de terre, un peu partout. Le Sénégal l’a compris, point de développement sans infrastructures modernes. Le rapport Africa Pulse de la Banque Mondiale en disait plus d’ailleurs :

« Si l’Afrique parvenait à développer et améliorer ses infrastructures pour se hisser au niveau des meilleurs élèves en la matière, elle pourrait augmenter son PIB par habitant de 2,6 points de pourcentage supplémentaires chaque année », disait le rapport.

Cependant, s’il est clair que les infrastructures sont un intrant vital dans la marche vers le développement, il n’en demeure pas moins que dans le paysage médiatique sénégalais, aussi riche qu’il soit, on n’accorde pas ou assez de place aux sujets en rapport avec le secteur. C’est le défi que s’est fixé CHANTIERS MAG.

Plus qu’un magazine d’informations, votre nouveau support est une vitrine des acteurs des BTP.

Du premier maillon de la chaîne au plus grand décideur, CHANTIERS MAG se veut un réceptacle des enjeux et défis d’un secteur dynamique. Une équipe homogène composée de journalistes expérimentés, d’entrepreneurs aguerris, basés au Sénégal et au Canada vous offrira, chaque trois (3) mois, un numéro spécial sur un sujet du secteur, ce à compter de septembre 2021.

Un design attrayant, des analyses pointues, un tirage moderne, CHANTIERS MAG est le fruit d’un travail de longue haleine, de nuits blanches, de profondes réflexions, de rudes échanges pour un seul et unique but, mettre sur le marché un produit de qualité.

Dans un contexte marqué par la percée du numérique, CHANTIERS MAG est disponible en ligne sur LeMagazine.

Pour son entrée matière, CHANTIERS MAG vous propose un dossier spécial sur l’Université Cheikh Ahmadou Bamba de Touba. Un vœu cher au fondateur du Mouridisme qui n’a jamais été aussi proche de se réaliser. Une merveille architecturale, une approche à cheval entre la tradition et le modernisme. L’Université de Touba que le khalife général des Mourides Serigne Mountakha Mbacké a érigé en surpriorité, c’est aussi un modèle de financement participatif.

Dans ce numéro, les acteurs de premier plan vous plongeront dans les coulisses de ce chantier qui fera l’histoire.

Lire le Magazine au lien suivant : https://www.chantiersn.com/le-magazine/

Makhtar Gueye – Chantiers Magazine