Le loyer est trop cher au Sénégal. Depuis des années, le secteur est animé par des spéculations hors normes. Pour faire face à cette situation, l’Etat du Sénégal a décidé de réguler le secteur en baissant le prix. La commission sur les concertations sur la vie chère au Sénégal a publié son rapport final.

Dans ce rapport parcouru par  Chantiers Magazine, la Commission a fait un diagnostic très approfondi sur le secteur du loyer. Parmi les maux qui gangrènent le loyer on peut noter: Des tarifs du loyer anormalement élevés et hors de portée pour la majorité des consommateurs ! Un secteur déstructuré et favorisant des pratiques spéculatives ! Des prix fluctuants et à tendance haussière !Un nombre élevé d’agents immobiliers non-professionnels ! Une réglementation souvent méconnue des consommateurs et de certains acteurs ! Des frais d’enregistrement sur les contrats locatifs à usage d’habitation jugés élevés ! Difficulté d’accès au foncier pour les promoteurs immobiliers ! Faiblesse de l’activité de placement dans le secteur immobilier !

Faiblesse des investissements et des placements en direction des logements sociaux ! Insuffisance du dispositif de garantie dans le secteur de l’habitat social !Absence d’aide publique au logement pour la catégorie sociale inférieure !

Ainsi, la commission a pris des mesures immédiates  pour la baisse du loyer au Sénégal. Une baisse est prévue et de façon immédiate par catégories de logement avec un barème plafonné à 150 000 francs Cfa pour la catégorie 1.

Pour la catégorie 2, la commission propose un tarif allant de 150 000 francs CFA à 500 000 francs CFA. Et enfin, 500 000 et plus pour la catégorie 3.